Paroles en liberté

 

" On voudrait être un baume versé sur tant de plaies..."  Etty Hillesun   

 

 

Derriere le bruit du monde

 

 

 

  • L'éternité

     

    poesiedesjours140.jpg

     

    On m'a dit "c'est très joli de naviguer à la boussole au-dessus de la mer de nuages mais souvenez-vous: au-dessous c'est l'éternité."

    Et maintenant quand je vois une de ces plaines blanches tellement douce, tellement paisible et que je pense aux mots " Là-dessous c'est l'éternité" ...

    j'ai une sensation d'isolement qu'il est je crois difficile d'atteindre et qui est presque merveilleuse...

     

    Antoine de Saint-Exupéry

     

  • Qui a aimé l'âme humaine

     

    qui-a-aime-l-ame-humaine.jpg

     

     

    Qui a aimé l'âme humaine, qui une fois a été compact avec l'autre âme vivante, il y reste pris pour toujours.

    Quelque chose de lui-même désormais hors de lui vit au pain d'un autre corps.

    Paul Claudel

     

     

  • Eclairer d'autres endroits

                        

                     

    Faites comme la bougie allumée qui éclaire elle-même et, sans amoindrir sa propre flamme, allume d'autres bougies pour éclairer d'autres endroits.

     Séraphin de Sarov

     

                        

  • L'humiliation qui écrase à petits feux

     

     

    joseph-wresinski.jpg

     

     

    Exercez-vous à lire la presse, à écouter les médias en vous situant dans le " monde du bas "...

    Chaque jour notez ce que vous avez appris grâce aux familles les plus défavorisées, à quel changement de regard elles vous ont emmenés.

    C'est ainsi que vous découvrirez l'humiliation qui écrase à petits feux ceux et celles qui ne revendiquent qu'une seule chose: être considérés comme des hommes et des femmes à part entière...

    C'est ainsi que vous apprendrez leur grandeur, leur profondeur de regard malgré tant d'incompréhensions.

    Joseph Wresinski

     

     

  • C'est là que Dieu nous rencontre

     

     

    Frere roger 2

     

     

    En tout homme se trouve une part de solitude qu'aucune intimité humaine ne peut remplir.

    C'est là que Dieu nous rencontre !   

    Frère Roger de Taizé

     

     

  • Tu trouveras la paix

     

    Tu trouveras la paix

     

     

    Je crois que nous n'aurions jamais pu aimer Dieu si Jésus n'était pas devenu l'un d'entre nous...

    Et c'est afin de nous rendre capables d'aimer Dieu qu'il est devenu l'un d'entre nous en toute chose, sauf le péché.

    Créés à l'image de Dieu, nous avons été créés pour aimer, car Dieu est amour.

    Par sa passion, Jésus nous a enseignés comment pardonner par amour, comment oublier par humilité.

    Trouve Jésus et tu trouveras la paix.

     

    Mère Teresa de Calcutta

     

     

  • La dernière place

     

     

     

    charles-de-foucauld-2.jpgCharles de Foucauld

     

     

    Etre avec Dieu un pauvre et humble ouvrier, mener dans la fidélité, l'amour, la reconnaissance, la vie la plus basse, être toujours à la dernière place...

    Cette chère dernière place qui a tellement été la sienne ici-bas...

     

    Charles de Foucauld

     

     

  • La misère est l'oeuvre des hommes

     

    Thtaijz146

    Joseph Wresinski- ATD Quartmonde

     

     

    La misère est l'oeuvre des hommes, seuls les hommes peuvent la détruire...    

       

    Joseph Wresinski

     

     

  • Tout ce que je ne connais pas

     

    tout-ce-que-je-ne-connais-pas.jpg

     

     

    Je suis ivre, non pas de ce que je connais, je suis ivre de tout ce que je ne connais pas.

    Ce que je connais est fini, ce que je ne connais pas demeure infini.

     

    Marguerite Porete

     

     

  • La joie qui emplit le coeur

     

     

    La joie qui emplit le coeur

     

     

    La joie, c'est aussi celle qui emplit le coeur lorsqu'on a rencontré la certitude que la vie n'est pas un chemin qui ne va vers rien.

     

    Abbé Pierre

     

     

     

  • Secourons les pauvres

     

    frederic-ozanam.jpg

     

     

    Nous réussirons non par le secret, mais par l'humilité; non par le nombre, mais par l'amour; non par les protections, mais par la grâce de Dieu.

    Ne parlons pas tant de charité, faisons-la plutôt et secourons les pauvres.

     

    Frédéric Ozanam

     

     

  • Vouloir garder c'est déjà perdre

     

     

    vouloir-garder-c-est-deja-perdre-1.jpg

     

     

    Il faut aimer en pure perte, toujours, et cette très pure perte de l'amour, c'est le deuil lui-même et l'unique victoire.

    Vouloir garder c'est déjà perdre; la mort ne nous prendra que ce que nous avons voulu posséder.

     

    André Comte-Sponville

     

     

  • Un affranchissement de la tristesse

     

     

     

     

    La non-possession est l'abandon de tout souci, une vie sans inquiétude, un voyage sans bagage, un affranchissement de la tristesse...

     

    Jean Climaque

     

     

  • Aller vers la bonté

     

    Img 20180415 144340

     

     

    Aller vers la bonté ou périr... voilà bien, pour l'actuelle génération de toute la terre, le choix nécessaire.

     

    Abbé Pierre

     

     

  • L' attente d'une présence

     

     

     

    S'il était possible de sonder un coeur, qu'y trouverions-nous ?

    La surprise serait de percevoir qu'au tréfonds de la condition humaine repose l'attente d'une présence, le silencieux désir d'une communion...

     

    Frère Roger Schutz

     

     

  • On s'entraîne à aimer

     

     

    On s'entraîne à aimer...

     

     

    Aimer n'est pas une démarche instinctive, c'est la décision consciente de ta volonté d'aller vers les autres et de te donner à eux.

    On s'entraîne à aimer en passant peu à peu du désir de prendre à la volonté de donner.

     

     Michel Quoist

     

     

  • Pour entendre une fois encore ce "oui "

     

     

     

    Dieu ne nous dépouille que pour entendre une fois encore ce " oui " qu'il ne cessera jamais de nous mendier jusqu'à l'ultime  dépouillement de la mort...

     

     Geneviève de Gaulle-Anthonioz

     

     

  • Le capitalisme corrode les liens de solidarité

     

     

    Thj0l7w0qb

    photo ATD-Quart Monde

     

     

    Le capitalisme, parmi tous ses effets délétères, corrode les liens de solidarité et crée de faux besoins.

    L'homme, lové dans son narcissisme, tente de s'accommoder d'une vie sans véritable finalité, expérimentant un monde où l'économie prime sur toutes autres considérations.

     

    Patrick Sandrin ( in "A Ciel ouvert " - Edb)

     

     

  • L' Être Infini

     

     

    je-voudrais-etre-un-pont-entre-cette-vie-et-l-autre.jpg

     

     

    Que c'est étrange, quand on y pense, d'aimer l'Être Infini... d'appeler l'Être Infini " Notre Père"...

     

    François Mauriac

     

     

  • Notre demeure est l'humanité toute entière

     

     

    notre-demeure-est-l-humanite-toute-entiere.jpg

     

     

    Notre demeure est l'humanité toute entière, elle est toute la terre et tous les cieux, avec un désir puissant que tout vienne à fruit, que la puissance de vie que nous sentons en nous soit comme le levier qui soulèvera le monde.

    Si l'on dit que tout celà est folie, nous répondrons que la première folie des humains, c'est d'être nés.

     

    Maurice Bellet

     

     

  • Les signes du Ciel

     

    les-signes-du-ciel.jpg

     

    Le seul signe est en bas, là ou aucun amateur du céleste ne songe à l'y trouver.

    Le Ciel par-dessus les cieux est dans cet en bas de nos vies humaines, quand s'opère la fracture irréparable, et que dans le je-ne-sais-quoi où s'éveille l'être de chair et de sang, l'abîme du vide devient plénitude.

     

    Maurice Bellet

     

     

  • Les mots simples et sereins

     

     

     

     

    Ne croyez pas que celui qui essaie de vous réconforter vive sans effort parmi les mots simples et sereins qui parfois vous font du bien.

    Sa vie connaît tant de peines et de tristesses qui le laissent loin derrière elles...

    S'il en allait autrement, il n'aurait jamais pu trouver ces mots-là.

    Rainer Maria Rilke

     

     

  • La civilisation moderne

     

     

    La civilisation moderne

     

    La civilisation moderne, je veux dire l'état de choses auquel on donne ce nom, mais qui n'est que l'ensemble des valeurs humaines mutilées et déplacées, mise à la mesure d'une humanité déspiritualisée, a inventé cette forme particulièrement abjecte de l'avarice collective qu'on appelle le nationalisme_ exploitation de l'idée traditionnelle de patrie_ préalablement vidée de toute signification religieuse, aux fins d'une concurrence économique impitoyable...

    Georges Bernanos

     

     

  • Les seuils de passage

     

     

    Les seuils de passage

     

    Dans tous les lieux habités par la souffrance, se trouvent aussi les gués, les seuils de passage, les intenses noeuds de mystères.

    Ces zones tant redoutées recèlent pourtant le secret de notre être au monde...

    Christiane Singer

     

     

  • Les vrais regards d'amour

     

     

     

     

    Du fond de toute détresse émerge un vrai Visage.

    Et l'icône est plus fine, plus précieuse, plus belle, quand l'homme qui l'a peinte est passé par l'enfer...

    Les vrais regards d'amour sont ceux qui nous espèrent.

    Paul Baudiquey

     

     

     

  • Je crois que les rosiers refleurissent

     

     

    Je crois que les rosiers refleurissent

     

    Je crois que les rosiers refleurissent après l'orage, à condition que leurs racines ne soient pas coupées. Mais que de racines coupées !  Je crois dans la Grâce de Jésus. Elle jaillit, tel un oasis dans le désert, débordant nos étroites frontières.

    Je crois en Celle qui a connu l'humiliation depuis Bethléem jusqu'au Golgotha :  Notre-Dame des exclus, Notre-Dame des paumés, Notre-Dame des mal-aimés.

    Je crois dans la vie, au printemps plein de promesses, au blé qui lève. Je crois à l'affection des chiens, à la gratitude des vrais pauvres.

    Je crois que lorsque le prêtre, le chrétien ne sera plus un feu brûlant, les blessés de ce monde crèveront de froid. Je crois qu'au soir de l'existence nous serons jugés sur notre courage et notre fidélité.

    René Francis Delissalde

     

     

     

  • La plus haute prière

     

    Img 20190204 073446 01

     

     

    Le silence...c'est le plus grand plaisir, le chant le plus parfait, la plus haute prière...

    Arrêt des boniments. Trêve des éloquences. Evasion d'entre les paroles. Vacances. Délassement délicieux...

    Cerveau guéri de tous les coups dont il était endolori par tous les bruits que font les gens qu'on rencontre, et qui ne cessent de parler pour ou contre...

    Edmond Rostand

     

  • Le regard et l'attente

     

     

    simone-weil-philosophe-1.jpg

     

     

    Rester immobile et s'unir à ce qu'on désire et dont on ne s'approche pas. On s'unit à Dieu ainsi: on ne peut pas s'en approcher.

    La distance est l'âme du beau.

    Le regard et l'attente, c'est l'attitude qui correspond au beau. Tant qu'on peut concevoir, vouloir, souhaiter, le beau n'apparaît pas. C'est pourquoi, dans toute beauté, il y a contradiction, amertume, absence irréductibles.

     Simone Weil, philosophe

     

     

  • Les chemins de la rencontre

     

    Les chemins de la rencontre

     

     

    Que voudrais-je dire au fond ?

    Peut-être cela seulement: que nos actes ne pèsent que leur poids d'amour et qu'il n'y a d'amour vrai que de personne à personne.

    Les chemins de la rencontre s'ouvrent à tout instant pour qui a les yeux ouverts et le coeur attentif.

     

    Jean Harang

     

     

  • Donner un signe d'amour

     

     

    Donner un signe d amour

     

     

    Notre pauvreté devrait être une authentique pauvreté évangélique - aimable, tendre, heureuse, vécue d'un coeur ouvert, toujours prête à donner un signe d'amour.

    La pauvreté est amour avant d'être renoncement.

     

    Mère Teresa

     

     

  • C'est du sourire que nous vivons

     

    la-plus-grande-puissance-du-monde-c-est-le-sourire.jpg

     

     

    La plus grande puissance du monde, c'est le sourire.

    C'est du sourire que nous vivons, comme c'est de l'absence de sourire que nous mourons.

    Gardez cette image du sourire qui est la seule image véritable de la Puissance divine.

    Vous comprendrez que Dieu soit à la fois la source de toute vie et qu'il soit le Dieu crucifié...

    Si vous êtes le sourire de Dieu, si ce sourire accueille quiconque entrouvre votre porte, la vie renaîtra.

     

    Maurice Zundel

     

     

  • Un morceau de ciel en plus

     

    Un morceau de ciel en plus

     

    Notre espérance n'est pas seulement un optimisme, c'est quelque chose de plus !

    C'est comme si les croyants étaient des personnes avec un " morceau de ciel "  en plus sur leur tête, accompagnés par une présence dont certains n'ont pas même l'intuition.  

     

    Pape François

     

     

  • Des désirs blessés

     

    J ecoute ces voix greles

     

     

    Nous avons quantité de désirs superficiels qui nous encombrent, nous écartèlent: quête de reconnaissance, ambition, désir de gagner de l'argent, fringale démesurée de consommation et de loisirs...

    Ces désirs sont des désirs blessés qui doivent être guéris de l'intérieur afin qu'émerge peu à peu en nous un seul et unique vrai désir, celui de Dieu, c'est-à-dire celui de l'Amour...

     

    André Louf

     

     

  • Nous devons dire

     

    Une main sur l epaule

     

    Nous devons dire que nous ne voulons pas de ce système économique mondialisé, qui nous fait tant de mal !

    Au centre, il doit y avoir l'homme et la femme, comme Dieu le veut, et non pas l'argent !

    Pape François 

     

  • Il n'y a rien de meilleur au monde

     

    Il n y a rien de meilleur au monde
     

    Il n'y a rien de meilleur au monde que ces amitiés merveilleuses que Dieu éveille et qui sont comme le reflet de la gratuité et de la générosité de son amour.

    Jacques Maritain 

     

  • Même si celà doit scandaliser

     

    patrice-de-la-tour-du-pin.jpg

     

    Pourquoi m'avoir donné tant de grâces, Seigneur ?  Il faudra bien que j'en réponde. Je n'ai pas mérité de tels privilèges terrestres,  

    J'ai l'angoisse d'être trop heureux au milieu des misérables,  je le confesse même si celà doit scandaliser...

    Mais je ne peux pas faire que ma joie soit obscure !  Je ne peux pas faire que ma joie ne soit pas Vous !

    Patrice de La Tour du Pin

     

  • La paternité de Dieu

     

    Les amis de l arche

     

    La paternité de Dieu nous libère de notre état d'orphelins : de notre prétendue autonomie par rapport à Dieu, de notre analphabétisme spirituel à cause duquel nous nous retrouvons dans l'incapacité de prier, de notre difficulté à percevoir comme réelle la vie éternelle, de notre difficulté pour reconnaître l'autre comme frère en tant que fils du même Père...

    Pape François

     

  • Tu deviendras pêcheur d'hommes

     

    Tu deviendras pecheur d hommes

     

    Peut-être beaucoup de gens, à commencer par les plus jeunes, seraient-ils touchés par l'évangile si l'on savait leur montrer qu'il s'agit d'autre chose que de gentils conseils pour vivre à son aise...

    Qu'il y a urgence, qu'il y faut du courage, que l'enjeu est vital. 

    Peut-être découvriraient-ils que leur existence a du prix, pour mériter que l'on déploie tant de force pour la sauver.

    Gilles Berceville

     

  • L'intelligence ne peut jamais pénétrer le mystère

     

    Apprendre a vivre du christ

     

    L'intelligence ne peut jamais pénétrer le mystère, mais elle peut et peut seule rendre compte de la convenance des mots qui l'expriment...

    Simone Weil, philosophe

     

     

  • Dis oui aux surprises qui contrarient tes projets

     

    Images14vt30tn

     

    Dis oui aux surprises qui contrarient tes projets, qui anéantissent tes rêves, qui donnent une tout autre direction à ta journée, et peut-être même à ta vie. Elles ne sont pas l'effet du hasard.

    Dom Helder Camara

     

  • Celui qui se nourrit du silence de Dieu

     

    Tu reprendras la route

     

    Celui qui se nourrit du silence de Dieu finit par comprendre à quelles profondeurs on peut écouter...

    Maurice Zundel

     

  • Des milliers de bras se lèveront

     

     

    On peut lier les mains à l'amour, on ne peut pas lui enlever le coeur. Celui à qui on a arraché les mains transmettra l'essentiel avec le coeur.

    Alors des milliers de bras se lèveront, d'autres mains accompliront son oeuvre...

     Jean-Yves Leloup

     

  • En présence de Dieu

     

    se-tenir-en-silence.jpg

     

    Se tenir en silence en présence de Dieu, avec le désir d'accueillir son Esprit, c'est déjà le chercher.

    Frère Roger de Taizé

     

  • Ils seront toi

     

     

    Ecris, note chaque jour ce que tu apprends des familles.

    Habille-toi de leurs mots, de leurs larmes, de leurs cris, de leur tendresse...ainsi ils entreront dans ta vie.

    Ils seront toi...

    Joseph Wresinski

     

  • L'âme n'est pas faite pour le bruit

     

     

    L'âme n'est pas faite pour le bruit mais pour le ressourcement et la vie doit être la préparation du ciel...

     Charles de Foucauld

     

  • Je vois se construire un monde

     

    Je vois se construire un monde

     

    Je vois se construire un monde où ce n'est pas assez dire, hélas ! que l'homme n'y pourra vivre ; il y pourra vivre mais à la condition d'être de moins en moins homme...

    Georges Bernanos

     

  • L'obligation de se libérer

     

    L'obligation de se libérer
     

    L'homme nouveau, l'homme éveillé, n'est pas celui à qui il est arrivé des choses extraordinaires, mais celui qui a ressenti avec acuité, fulgurance, et de façon irréversible, l'obligation de se libérer.

    Jacqueline Kelen

     

  • La voix de Dieu est silencieuse

     

    Img 20170816 152145 01

     

    La voix de Dieu est silencieuse, elle exerce une pression infiniment légère, jamais irrésistible. Dieu ne donne pas d'ordres, il lance des appels.

    Paul Evdokimov

     

  • Cet étrange secret

     

    Img308

     

    Cet étrange secret, dans lequel Dieu s'est retiré, impénétrable à la vue des hommes, est une grande leçon pour nous porter à la solitude loin de la vue des hommes.

    Blaise Pascal

     

  • Je vous parle des murs

     

    le-dedans-et-le-dehors-5.jpg

     

    Si tu parles aux murs, fais attention, je te préviens fais attention...

    Je vous en parle _ des murs _ et vous mets en garde, parce que j'en sais beaucoup sur leur comportement, moi qui suis ennemi déclaré des murs, et qui leur tiens des discours offensants, leur faisant entendre qu'ils ne sont pas de la race des portes et des fenêtres qui ont deux richesses: le dedans et le dehors.

    Les murs m'ont inoculé l'obsession du dehors.

    Guy Levis Mano

     

  • Nous nous étions enfin rencontrés

     

    st-exupery.jpg

     

    Nous nous étions enfin rencontrés. On chemine longtemps côte à côte, enfermé dans son propre silence., ou bien l'on échange des mots qui ne transportent rien. Mais voici l'heure du danger. Alors on s'épaule l'un à l'autre. On découvre que l'on appartient à la même communauté.

    On s'élargit par la découverte d'autres consciences. On se regarde avec un grand sourire. On est semblable à ce prisonnier délivré qui s'émerveille de l'immensité de la mer...

    Antoine de Saint-Exupéry

     

  • Aller à contre-courant

     

    L au dela du besoin

     

    Je vous demande d'être révolutionnaires. Ayez le courage d'aller à contre-courant. Et ayez aussi le courage d'être heureux.

    Pape François

     

  • Nous avons un but

     

    nous-avons-un-but.jpg

     

    Nous avons un but et nous sommes en route. Mais notre voyage est sans retour.

    Nous ne reviendrons pas. Nous allons vers la terre inconnue d'où nous vient, par instants, ce souffle qui libère notre corps des entraves et de la monstrueuse fatigue.

    Ah ! Il est bien vrai que nous sommes sur cette crête de vertige: entre ce qui derrière nous se défait et ce qui devant nous n'apparaît encore que comme un songe, quand délivrés du poids du jour, nous laissons venir en nous les puissances de l'Ailleurs.

    Maurice Bellet

     

  • L'essentiel ne s'enseigne pas

     

    marcel-legaut-3.jpg

     

    L'essentiel ne s'enseigne pas. Il se révèle à chacun dans l'intime comme une annonciation que murmure l'espérance.

    Nul ne le découvre qui déjà n'en porte secrètement en lui, et souvent dès la jeunesse, l'intuition majeure.

    Marcel Légaut

     

  • Tu es le premier de nos frères

     

    peuple-immense.jpg

     

    Jésus, nourriture des âmes qui dépasse toute réalité naturelle, ce peuple immense crie vers toi.

    Tu es le premier de nos frères ; tu as précédé les pas de chacun de nous...

    Jésus, "pain de vie", unique et seul aliment essentiel de l'âme, accueille tous les peuples à ta table.

    Angelo Giuseppe Roncalli 

     

  • Qui ne se transforme pas dépérit

     

    qui-ne-se-transforme-pas.jpg

     

    Qui ne se transforme pas dépérit. Ce qui ne change pas vieillit et s'asphyxie. En nous, il existe de nouvelles possibilités de vivre qui ne demandent qu'à se manifester.

    Anselm Grün

     

  • Vous voulez être heureux

     

    Asso jeunesse au plein air 2

    Photo Association Jeunesse au plein air

     

    Quand je pense à vous les enfants, ça me donne du courage, car je sais que vous voulez être heureux, je sais que grâce à vous l'amitié peut gagner le coeur des hommes.

    Joseph Wresinski

     

  • On ne perd jamais son âme

     

    on-ne-perd-jamais-son-ame.jpg

     

    On ne perd jamais son âme dans la vraie rencontre, on ne peut en sortir qu'enrichi.

    En revanche, l'inverse représente un réel danger: si vous vous préservez de l'autre, de cette part qui vous relie à l'univers vivant, vous vous rétrécissez !

    François Cheng

     

  • Je rêve souvent d’un monde

     

    poesiedesjours94.jpg

     

    Je rêve souvent d’un monde où l’on pourrait arrêter le premier venu au tournant d’une rue et, égal du premier coup à tout ce qu’il est, continuer avec lui, sans autre étonnement, sa conversation intérieure.

    Emmanuel Mounier

     

  • La vie vivante

     

    la-vie-simplement.jpg

     

    Et qu'est-ce donc, d'après vous, que cette vie vivante ?

    Je sais seulement que ce doit être quelque chose d'infiniment simple, de tout à fait ordinaire, qui saute aux yeux chaque jour et à chaque minute, si simple que nous avons peine à croire que ce soit si simple et que nous passons naturellement devant, depuis bien des milliers d'années, sans le remarquer ni le reconnaitre.

    Dostoïevski

     

  • L'au-delà du besoin

     

    L'au-delà du besoin

     

    Dans ce monde normé par l'utilité, nous avons un besoin d'inutilité; il y a le besoin de ce dont on n'a pas besoin...

    Il y a le besoin de l'au-delà du besoin.

    Pierre Jacerme

     

  • Plus vous pourrez contenir de joie

     

    Plus vous pourrez contenir de joie

     

    Plus profondément le chagrin creusera votre être, plus vous pourrez contenir de joie.

    Khalil Gibran   

     

  • Tout parle

     

    tout-parle.jpg

     

    Tout parle. Et maintenant, homme, sais-tu pourquoi

    Tout parle ? Ecoute bien. C'est que vents, ondes, flammes,

    Arbres, roseaux, rochers, tout vit ! Tout est plein d'âmes.

    Victor Hugo

     

  • Cela ouvre la prison

     

     

    On ne saurait toujours dire ce que c'est qui enferme, ce qui mure, ce qui semble enterrer, mais on sent pourtant je ne sais quelles barres, quelles grilles, des murs...

    Sais-tu ce qui fait disparaître la prison, c'est toute affection profonde, sérieuse.

    Etre amis, être frères, aimer, cela ouvre la prison par puissance souveraine, par charme très puissant.

    Mais celui qui n'a pas cela demeure dans la mort.

    Vincent Van Gogh

     

  • Le chemin du paradis

     

    Le chemin du paradis

     

    Il y a énormément d'artistes capables de nous conduire en enfer, je préfère quelqu'un qui me montre le chemin du paradis.

    John Tavener

      

  • Ouvrons nos yeux

     

    Ouvrons nos yeux

     

    Ouvrons nos yeux pour voir les misères du monde, les blessures de tant de frères et soeurs privés de dignité, et sentons-nous appelés à entendre leur cri qui appelle à l'aide.

    Que nos mains serrent leurs mains et les attirent vers nous afin qu'ils sentent la chaleur de notre présence, de l'amitié et de la fraternité. 

    Que leur cri devienne le nôtre et qu'ensemble, nous puissions briser la barrière d'indifférence qui règne souvent en souveraine pour cacher l'hypocrisie et l'égoïsme.

    Pape François

     

  • La joie est un élargissement de l'être

     

    La joie est un elargissement de l etre

     

    La joie est un élargissement de l'être. Un mouvement dans lequel tout a de plus en plus d'âme.

    Tout devient de plus en plus parfait. Tout devient de plus en plus léger.

    Bertrand Vergely

     

  • Les mots de tout le monde

         

    Les mots de tout le monde

     

    Ce que j'ai voulu, c'est garder les mots de tout le monde; un passant parmi d'autres, puis: plus personne (sinon ce bâton d'aveugle qui sonde au fond toute mémoire), afin que chacun dise: " Est-ce moi ?  Oui, c'est moi qui parle"  mais avec ce léger décalage de la musique, à jamais solitaire et distraite, qui le traverse.

    Jacques Réda

                    

  • Nous marchons

         

    nous-marchons-a-travers-les-destinees-1.png

                      

    Nous marchons à travers les destinées de notre existence mondaine, environnés de souvenirs, obscurcis mais toujours présents, d'une destinée plus vaste, qui remonte loin, bien loin dans le passé, et qui est infiniment imposante.

    Edgar Allan Poe

                     

  • Une eau plus douce à boire

       

    Je lègue à mes enfanrs un immense devoir...

     

    Je lègue à mes enfants un immense devoir: reprendre pied, revivre, achever chaque soir la tâche du matin, donner enfin aux autres une eau plus douce à boire..."

    Georges Haldas

      

  • La solitude de Dieu

                    

     

     

    qu-importe-ce-que-nous-avons-a-faire.jpg

                                                           

     

    A nous, gens de la rue, il semble que la solitude n'est pas l'absence du monde mais la présence de Dieu. C'est de le rencontrer partout qui fait notre solitude.

    Etre vraiment seul, c'est pour nous, participer à la solitude de Dieu...

    Le monde entier nous est comme un vaste face-à-face avec Dieu dont nous ne pouvons nous évader.

    Rencontre de son empreinte sur la Terre. Rencontre du Christ dans tous ces " petits qui sont à lui ", ceux qui souffrent dans leur corps, ceux qui s'ennuient, ceux qui s'inquiètent, ceux qui manquent de quelque chose...

    Qu'importe ce que nous avons à faire: un balai ou un stylo à tenir; parler ou se taire; raccommoder ou faire une conférence; soigner un malade ou taper à la machine.

    On sonne, vite, allons ouvrir. C'est Dieu qui vient nous aimer ! Laissons-le faire.

     Madeleine Delbrêl

                                    

  • Vous êtes libres

                             

    vous-etes-libres.jpg

                                        

    Vous êtes libres, non pas d'une liberté qui fait n'importe quoi, mais d'une liberté qui cherche le meilleur.

    François Varillon

                     

  • Quiconque s'enfonce assez loin

     

    Quiconque s enfonce assez loin

     

    Quiconque s'enfonce assez loin dans sa sensibilité particulière, quiconque est assez attentif à la singularité de son expérience propre, découvre des régions nouvelles; et il comprend aussi combien il est difficile de décrire à d'autres les pas effrayés ou enchantés qu'il y fait.

    Philippe Jaccottet

     

  • Fais ce que tu peux

     

    Fais ce que tu peux


    Tourne-toi vers la vie, camarade, puisqu'on t'en donne encore un bout. Et fais ce que tu peux !

    Maurice Bellet

     

  • La plus belle lumière


    La plus belle lumiere

     

    Par temps clair, hiver pur, été sec, la plus belle lumière est celle de la fin du jour, rasante, intense, dorée, soeur vive des ombres longues et promesse du repos de la vie.

    Claude Roy

        

  • Un amour passionné de la paix

     

    Un amour passionne de la paix

     

    Il n'y a pas de paix sans un amour passionné de la paix...

    Par leur manière journalière de vivre avec les autres, les hommes font leur choix pour ou contre la paix !

    Jean-Paul II

     

  • C'est l'homme qui donne sa dignité au travail

     

    Compagnons d emmaus

     

    Ce n'est pas le travail qui donne une dignité à l'homme. C'est l'homme qui donne sa dignité au travail par le but qu'il y met.

    Le travail n'est rien d'autre que l'accomplissement du devoir, pour chacun, d'utiliser ses capacités au service des autres et spécialement des plus souffrants.

    Abbé Pierre

     

  • Passer de l'égoïsme à l'amour


    Passer de l egoisme a l amour

     

    Passer de l'égoïsme à l'amour, de l'esclavage à la liberté, de l'enfermement sur soi à l'ouverture aux autres, c'est grandir ; c'est le chemin  vers la pleine maturité humaine.

    Jean Vanier

     

  • Le miracle est partout

     

    Le miracle est partout

     

    Je ne crois pas m'être réveillé un seul jour de ma vie sans contempler la nature avec un émerveillement nouveau. Le miracle est partout...

    Pablo Casals

     

  • Je ne sais qu'une chose

     

    Je ne sais qu'une chose

     

    Je ne sais qu'une chose: il faut que les humains, encore et toujours, se montrent humains, même à fonds perdus...

    Lytta Basset

     

     

  • Une échelle vers le ciel

      

     

    Je ferai de la patience une échelle vers le ciel pour monter plus haut, car la patience ouvre les portes.

     Djalâl al-Dîn Rûmi

     

  • Notre tâche d'homme

     

     

    Notre tâche d'homme est de trouver les quelques formules qui apaiseront l'angoisse infinie des âmes libres.

    Nous avons à recoudre ce qui est déchiré, à rendre la justice imaginable dans un monde si évidemment injuste, le bonheur significatif pour des peuples empoisonnés par le malheur du siècle.

    Naturellement, c'est une tâche surhumaine... Mais on appelle surhumaines les tâches que les hommes mettent longtemps à accomplir, voilà tout.

     Albert Camus

     

  • Reboiser l'âme humaine

     

     

     C'est la société qui est malade, il nous faut la remettre d'aplomb et d'équerre par l'amour et l'amitié et la persuasion...

    Sans vous commander, je vous demande d'aimer plus que jamais ceux qui vous sont proches ; le monde est une triste boutique, les coeurs purs doivent se mettre ensemble pour l'embellir, il faut reboiser l'âme humaine.

    Je resterai sur le pont, je resterai un jardinier, je cultiverai mes plantes de langage...

     

    Julos Beaucarne

     

  • Tout ce qui est accueilli est intégré

     

      

    Tout ce qui est accueilli est intégré et tout ce qui trouve sa place au-dedans de soi ne hurle plus à la porte...

     

    Lytta Basset

     

  • Rien d'autre à aimer que tout

     

    nous-sommes-dans-l-absolu-ici-et-maintenant-1.jpg

     

     

    Nous sommes dans l'absolu, ici et maintenant,

    il n'y a rien d'autre à connaître que ce qui est,

    rien d'autre à aimer que tout.

     

    Etty Hillesum

     

  • Du silence !

     

    du-silence.jpg

     

     

    La vie et le monde tel que nous le connaissons sont gravement malades.

    Si j'étais médecin et que l'on me demandait mon avis sur les hommes, je répondrais: " Du silence ! Prescrivez-leur du silence ! "

     

    Kierkegaard

     

  • L'espérance

     

     

    ce-chant-qui-semble-sortir-du-coeur-du-monde.jpg

     

     

    L'espérance, voyez-vous, c'est un peu çà. C'est très peu de chose, c'est ce chant de la flûte qui anime tout le reste, tout le brouhaha, c'est ce chant qui semble sortir du coeur du monde, du battement du coeur de tous les hommes, d'une ville.

    Ce n'est rien du tout, oui, presque rien, c'est facile à supprimer, l'espérance...

     

    Jean Sullivan

     

  • Les âmes les meilleures

     

    les-ames-les-meilleures.jpg

     

     

    Les âmes les meilleures, les plus nourricières, sont faites de quelques grandes bontés rayonnantes et de mille petites misères obscures dont s'alimentent parfois leurs bontés, comme le blé qui vit de la pourriture du sol.

     

    Marie Noël

     

  • L'essentiel

     

     

    l-essentiel.jpg

     

     

    L'essentiel, nous ne savons pas le prévoir.

    Chacun de nous a connu les joies les plus chaudes là où rien ne les promettait...

    Antoine de Saint-Exupéry

     

  • Agissez universel

     

    agissez-universel-2.jpg

     

     

    Si vous voulez parvenir au bout de vous-mêmes, méfiez-vous surtout de tout ce qui isole, de tout ce qui rejette et de tout ce qui sépare.

    Chacun, dans votre ligne, pensez et agissez universel, c'est-à-dite total.

    Et demain, peut-être, avec surprise, vous découvrirez que rien ne vous oppose. Et que vous pouvez vous aimer.

     

    Pierre Teilhard de Chardin

     

  • Entre les lignes des slogans

     

    perseverer.jpg

     

     

    Persévérer à voir Dieu partout. Entre les lignes des slogans, dans les caniveaux des villes et sur les murs des banlieues, à l'entendre dans le braillement des haut-parleurs, dans le crissement des freins et dans le frrrrrt... d'un oiseau envolé...

    Persévérer à préférer que la raison me quitte plutôt que l'espoir. Et l'espoir plutôt que l'amour. Persévérer.

    Pour que la gangrène de l'indifférence ne se propage pas.

     

    Christiane Singer

     

  • Les calmes maisons fatiguées

     

     

    les-paves-las.jpg

     

     

    La poésie de la rue calme

    est accueillante après ce trop long jour,

    Contente-toi ce soir d'aimer comme des frères

    Les pavés las, les calmes maisons fatiguées,

    Contente-toi d'aimer les premiers réverbères,

    Va, va, ne cherche pas de rime à ton bonheur !

     

    Marcel Thiry

     

     

  • Au bout de la route

     

     

    au-bout-de-la-route.jpg

     

     

    Au bout de la route, il n'y a pas la route

    Mais le terme du pèlerinage.

    Au bout de la nuit, il n'y a pas la nuit

    Mais l'aurore.

    Au bout de la mort, il n'y a pas la mort

    Mais la vie.

    Au bout de l'humanité, il n'y a pas l'homme

    Mais l'Homme-Dieu.

     

    Joseph Folliet

     

     

  • Je reste là

     

     

    je-reste-la.jpg

     

     

    Je reste là, perdu dans l'horizon lointain

    et songe que l'espace est sans borne, sans borne,

    et que le temps n'aura jamais...jamais de fin.

     

    Jules Laforgue

     

     

  • Quelque immense aurore

     

     A tous ceux qui rejoignent le ciel, en silence, jour après jour... que l'on n'oublie pas...

     

     

     Les meutes rugissantes

     

     

    Bleus ou noirs, tous aimés, tous beaux,

    Des yeux sans nombre ont vu l'aurore ;

    Ils dorment au fond des tombeaux,

    Et le soleil se lève encore.

     

    Oh ! qu'ils aient perdu le regard,

    Non, non, celà n'est pas possible !

    Ils se sont tournés quelque part

    Vers ce qu'on nomme l'invisible ;

     

    Bleus ou noirs, tous aimés, tous beaux,

    Ouverts à quelque immense aurore,

    De l'autre côté des tombeaux

    Les yeux qu'on ferme voient encore.

     

    Armand Sully Prudhomme

     

     

  • Vie ! Ô amour sans visage !

     

     

    oscar-vladislav-de-lubicz-milosz.jpg

     

    Mes jours sont comme des poèmes oubliés

    dans les armoires qui sentent le tombeau;

    et le coeur se déchire

    quand sur la table étroite où les muets voyages

    des veilles de jadis ont, comme ceux d'Ulysse,

    heurté toutes les îles des vieux archipels d'encre,

    entre la Bible et Faust apparaît le pain du matin.

     

    Vie ! Ô amour sans visage ! Toute cette argile

    a été remuée, hersée, déchiquetée

    jusqu'aux tissus où la douleur elle-même

    trouve un sommeil dans la plaie

     

    Oscar Vladislav de Lubicz-Milosz

     

     

  • Les sentiers sont âpres

     

     

    je-suis-le-pieton-de-la-grand-route.jpg

     

     

    Je suis le piéton de la grand'route par les bois nains; la rumeur des écluses couvre mes pas. Je vois longtemps la mélancolique lessive d'or du couchant.

    Les sentiers sont âpres. Les monticules se couvrent de genêts. L'air est immobile. Que les oiseaux et les sources sont loin !  Ce ne peut être que la fin du monde, en avançant.

     

    Arthur Rimbaud

     

     

  • Comme je vous ai aimés

     

    aimez-vous-les-uns-les-autres.jpg

     

     

    Au cours du dernier repas qu'il prenait avec ses disciples, Jésus déclara:

    " Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres. Ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples, c'est l'amour que vous aurez les uns pour les autres."

     

    St Jean 13, 31-35

     

     

  • Si tu chemines dans le brouillard

     

    bidonville-de-mathare-valley-frere-roger-schutz.jpg

     

    Si tu chemines dans le brouillard, l'attendre, lui, le Christ, c'est lui laisser le temps de mettre chaque chose à sa place... Au désert de ton coeur jaillira une source d'allégresse. Non pas l'euphorie, non pas n'importe quelle joie, mais cette jubilation qui vient tout droit des sources d'Eternité.

     

    Frère Roger Schutz

     

     

  • J'ai vu pendant toute ma vie

     

    les-chants-de-maldoror.jpg

     

     

    J'ai vu pendant toute ma vie les hommes aux épaules étroites faire des actes stupides et nombreux, abrutir leurs semblables et pervertir les âmes par tous les moyens. Ils appellent les motifs de leurs actions : la gloire...

    En voyant ces spectacles, j'ai voulu rire comme les autres, mais celà, étrange imitation, était impossible. J'ai pris un canif dont la lame avait un tranchant acéré et me suis fendu les chairs aux endroits où se réunissent les lèvres.

     

    Lautréamont

     

     

     

  • Laissez les petits enfants venir à moi

     

    laissez-venir-a-moi-les-petits-enfants-1.jpg

     

     

    "Laissez venir à moi les petits enfants , ne les empêchez pas, car c'est à leurs pareils qu'appartient le royaume de Dieu.

    En vérité je vous le dis, quiconque n'accueille pas le royaume de Dieu en petit enfant n'y entrera pas."

     

    Luc 18-16

     

     

  • J'ai cherché Dieu

     

    martin-luther-king.jpg

     

     

    J'ai cherché mon âme, je ne l'ai point vue.

    J'ai cherché Dieu, il m'a échappé.

    J'ai cherché mon frère, je les ai trouvés tous les trois.

     

    Martin Luther King

     

     

  • Chacun a plusieurs visages

     

    visages.jpg

     

     

    Je songe par exemple que jamais encore je n'avais pris conscience du nombre de visages qu'il y a. Il y a beaucoup de gens, mais encore plus de visages, car chacun en a plusieurs. Voici des gens qui portent un visage pendant des années. Il s'use naturellement, se salit, éclate, se ride, s'élargit comme des gants qu'on a portés en voyage.

    Ce sont des gens simples, économes; ils n'en changent pas, ils ne le font même pas nettoyer. Il leur suffit, disent-ils, et qui leur prouvera le contraire? Sans doute, puisqu'ils ont plusieurs visages, peut-on se demander ce qu'ils font des autres. Ils les conservent. Leurs enfants les porteront.

    Il arrive aussi que leurs chiens les mettent. Pourquoi pas?

    Un visage est un visage.

     

    D'autres gens changent de visage avec une rapidité inquiétante. Ils essaient l'un après l'autre, et les usent. II leur semble qu'ils doivent en avoir pour toujours, mais ils ont à peine atteint la quarantaine que voici déjà le dernier. Cette découverte comporte, bien entendu, son tragique. Ils ne sont pas habitués à ménager des visages; le dernier est usé après huit jours, troué par endroits, mince comme du papier, et puis, peu à peu, apparaît alors la doublure, le non-visage, et ils sortent avec lui...

     

    Rainer Maria Rilke

     

     

  • L'éternité

     

    l-eternite-2.jpg

     

     

    On m'a dit "c'est très joli de naviguer à la boussole au-dessus de la mer de nuages mais souvenez-vous: au-dessous c'est l'éternité." Et maintenant quand je vois une de ces plaines blanches tellement douce, tellement paisible et que je pense aux mots " Là-dessous c'est l'éternité"  j'ai une sensation d'isolement qu'il est je crois difficile d'atteindre et qui est presque merveilleuse...

     

    Antoine de Saint-Exupéry

     

     

     

  • Parler est difficile

     

    le-masque-des-paroles-1.jpg

     

     

    Parler est difficile, si c’est chercher… chercher quoi ? Une fidélité aux seuls moments, aux seules choses qui descendent en nous assez bas, qui se dérobent, si c’est tresser un vague abri pour une proie insaisissable…. Si c’est porter un masque plus vrai que son visage pour pouvoir célébrer une fête longtemps perdue avec les autres, qui sont morts, lointains ou endormis encore, et qu’à peine soulèvent de leur couche cette rumeur, ces premiers pas trébuchants, ces feux timides – nos paroles : bruissement du tambour pour peu que l’effleure le doigt inconnu…

     

    Philippe Jaccottet

     

     

     

  • Pourquoi voyager

     

     voyageur-de-l-ame.jpg

     

     Oh ! pourquoi voyager ? as-tu dit,

    c'est que l'âme se prend de longs ennuis et partout et toujours ;

    c'est qu'on est mal ici ! - comme les hirondelles, un vague instinct d'aller nous dévore à mourir ;

    c'est qu'à nos coeurs, mon Dieu ! vous avez mis des ailes.

    Voilà pourquoi je veux partir !

     

    Jules Barbey d'Aurevilly

     

     


     

  • Je suis avec vous tous

     

    poesiedesjours190.jpg

     

     

    Je ne suis pas "avant", je ne suis pas "pendant",

    je ne suis pas "après",

    je suis nomade et non contemporain,

    je suis avec vous tous mais en nuée...

     

    Armand Robin

     

  • Voler à la vitesse de la pensée

     

    poesiedesjours182.jpg

     

    Pour voler à la vitesse de la pensée vers tout lieu existant, il te faut commencer par être convaincu que tu es déjà arrivé à destination...

     

    Richard Bach

     

  • L'espoir luit

     

    poesiedesjours52-1.jpg

     

    L'espoir luit comme un brin de paille dans l'étable. Que crains-tu de la guêpe ivre, de son vol fou ? 

    Vois, le soleil toujours poudroie à quelque trou... 

                                                

    Paul Verlaine

     

     

     

  • Demain on vendra

     

    poesiedesjours126.jpg

     


    Demain on vendra des cerveaux de poète dans de grands bocaux de lumière..


    Jacques Baron

     

  • Je remplace

     

    poesiedesjours123.jpg

     

     

    Je remplace la mélancolie par le courage, le doute par la certitude, le désespoir par l'espoir, la méchanceté par le bien, les plaintes par le devoir, le scepticisme par la foi, les sophismes par la froideur du calme et l'orgueil par la modestie...

     

    Lautréamont

     

     

  • La science et la vie

     

     

    maurice-blanchard.jpg

     

     

    On compte les jours, on passe au travers, on traîne ses péchés, on boit les yeux fermés...

    On sourit pour mieux plaire, on dit: oui ! on dit: bien ! on pense à soi-même, on récite des vers, on se tient droit, on approuve, on digère.

    On vient trop tôt, on feuillette des livres, on disparaît quand le scandale arrive.

    On apprend la musique et l'on chante à mi-voix, on répète des mots, on répète sa vie. On se trompe, on recommence, on efface, on nettoie...

    On jurera magnifiquement. On gagnera beaucoup d'argent.

    On s'inclinera profondément devant celui qui paie, devant celui qui parle. On ira jusque là. On ira beaucoup plus bas, ce qui surprendra bien des gens. D'avoir des doutes, on s'abstiendra. D'avoir des maîtres, on essaiera. Des respects impassibles rempliront les chantiers du ciel.

    Des surprises nous attendent au tournant des âges. N'y pensons plus ! N'y pensons pas !  Reprenons en choeur le seul chant qui nous reste: "Les montagnards sont là..."

    Reprenons la cadence, les phrases plates, les rires bêtes. Rejoignons patrons et salariés. Soyons unis. Soyons armés. "

     

    Maurice Blanchard