Hardi les gars !

 

joseph-magand.jpg

 

En Hommage à Joseph Magand (1912-1936)

 

Les chrétiens sont nombreux à se demander aujourd'hui si le Christ est encore capable de remporter une victoire sur ce monde où tout s'organise sans Lui et contre Lui...

Quelle est lointaine et faible pour eux la consigne de confiance que le Christ donnait à ses premiers apôtres et, par eux, aux militants de tous les âges ! Ils se sont tellement habitués à vivre sans le Christ, ou à ne Lui concéder qu'une place d'étranger dans leur vie, qu'ils en ont perdu la fraîcheur conquérante de l'optimisme et le sens de leur vraie mission apostolique.

Ne vivant plus avec Lui, ne travaillant plus pour Lui, ils font aujourd'hui figure de désabusés...

Il ne nous appartient pourtant pas de les juger: nous risquerions d'être injustes. Si l'héritage que nous lèguent nos aînés est lourd de défaites, nous oublions qu'il est cependant riche des luttes et des souffrances de quelques-uns.

Et c'est peut-être, pour une large part, à leurs larmes et à leur sang versé que nos jeunes années doivent d'avoir pu découvrir, dans la fraicheur et la pureté de ses origines, la splendeur d'un Christianisme vivant et fraternel.

D'autres, sans doute, comme Magand, auront donné leur vie en pleine fleur, sans moissonner ici-bas la gerbe de leurs succès...

Puissions- nous aussi, jeter autour de nous la divine semence de charité qui germera sûrement en épis nouveaux, fécondée au soleil de la Grâce !

 

P. Steven

 


 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×