La mort d'un petit enfant

 

St

 

En présence de la mort d’un petit enfant, l’Art et la Poésie ressemblent vraiment à de très grandes misères. Les gémissements des mères et, plus encore, la houle silencieuse de la poitrine des pères ont une bien autre puissance que les mots ou les couleurs, tellement la peine de l’homme appartient au monde invisible.
 
Léon Bloy (in La femme pauvre) 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×