Dans cette nuit immense

 

 

 

Pâle étoile du soir, messagère lointaine,

Dont le front sort brillant des voiles du couchant,

De ton palais d'azur, au sein du firmament,

Que regardes-tu dans la plaine ?

 

Etoile, où t'en vas-tu dans cette nuit immense ?

Cherches-tu sur la rive un lit dans les roseaux ?

Ou t'en vas-tu, si belle, à l'heure du silence,

Etoile de l'amour, ne descends pas des cieux.

 

Alfred de Musset

 

 
×