Au fond de mes yeux

 

Poesiedesjours159 1

 

 

C'était pourtant ma voix qui battait dans vos mains, comme une veine trop pleine du sang d'une parole...

Que pouvais-je encore voir? Des champs sans fin où le blé incline une tête blonde ?

Comment saurez-vous que ce fut moi et non pas toutes ces autres choses qui ont parlé par ma bouche quand je vous dis adieu ?

Voici ces aspects humbles, ces souffrances: les nôtres; une fleur arrachée: mon regard.

Vous seuls au fond de mes yeux...

 

Ilarie Voronca

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×