Créer un site internet

Chiara Luce Badano

 

chiara-badano.jpg

 

 

" J'avais des projets personnels, mais Dieu avait les siens pour me garder avec lui. Vous ne pouvez imaginer quelle est ma relation avec Jésus maintenant! Il me semble qu'il m'appelle à quelque chose de plus, de plus grand…" 

"Peut-être vais-je rester sur un lit pendant des années. Je n'en sais rien. Pour moi, il n'y a que la volonté de Dieu qui importe: la faire bien, vivre l'instant présent, entrer dans le « jeu » de Dieu […] Un autre monde m'attend et je n'ai qu'à m'abandonner.

Je sens que je fais partie d'un projet splendide qu'on me dévoile peu à peu". 

 

   _______________              

Chiara Luce Badiano  naît le 29 octobre  1971 à Sassello en Italie. A l'âge de 9 ans, elle fait la connaissance du mouvement des Focolari (mouvement catholique qui inscrira toute son enfance sous le signe de la mise en pratique de l'évangile dans son quotidien). En 1988, suite à une partie de tennis, Chiara ressent une vive douleur à l'épaule.  En mars 1989, elle découvre à l'hôpital la gravité de sa maladie, un cancer des os. Un mois plus tard elle devient paralysée des jambes. La médecine baisse les bras et affirme son impuissance. Chiara souffre atrocement. Elle sait que seul un miracle peut la sauver. Pourtant, elle écrit : "Je n’arrive pas à le demander. Peut-être que cela vient de mon impression que cela ne rentre pas dans sa volonté ? J’ai hâte d’aller au paradis…mais est-ce que ce n’est pas encore un attachement, quelque chose à perdre ? ".

Malgré sa maladie, elle reçoit des visites de ses amis et continue à suivre les activités des Focolari. Elle rencontre un ingénieur qui vit au Bénin et qui développe une mission pour les enfants, Chiara se passionne pour son entreprise et fait don de toutes ses économies pour cette œuvre. Quand la souffrance diminue elle confectionne des petits objets qu'elle donne ou vend pour la mission au Bénin.

Son état s’aggrave. La veille de sa mort, elle dit au revoir à ses amis : "Il faut avoir le courage de mettre de côté ambitions et projets qui détruisent le vrai sens de la vie, qui est seulement de croire à l’amour de Dieu."  Ses dernières paroles sont pour sa maman :"Ciao ! Sois heureuse, parce que je le suis.

Dimanche 7 octobre 1990, Chiara Luce rejoint le Ciel. Son dernier don sera celui de ses yeux qui, greffés, permettront à deux garçons de retrouver la vue. Les gens arrivent en foule chez les Badano. Malgré les larmes, c’est la fête : croyants et incroyants viennent auprès d’elle. Plus de deux mille personnes se rassemblent pour les funérailles. Les témoignages parlent d’une atmosphère de joie, de paradis.

Un ami confesse : « Pour la première fois, j’ai réussi à être sûr de l’amour de Dieu. »

Le samedi 25 septembre 2010 à Rome, elle accède à la la béatification.