Billets de mfressard

Pourquoi je t'aime, ô Marie !

 

Statue de la vierge miraculeuse p image 24650 grande

 

 

Je voudrais chanter, Marie, pourquoi je t'aime
Pourquoi ton nom si doux fait tressaillir mon cœur
Et pourquoi la pensée de ta grandeur suprême
Ne saurait à mon âme inspirer de frayeur.
Si je te contemplais dans ta sublime gloire
Et surpassant l'éclat de tous les bienheureux
Que je suis ton enfant je ne pourrais le croire
Ô Marie, devant toi, je baisserais les yeux !...

Tu nous aimes, Marie, comme Jésus nous aime
Et tu consens pour nous à t'éloigner de Lui.
Aimer c'est tout donner et se donner soi-même
Tu voulus le prouver en restant notre appui.
Le Sauveur connaissait ton immense tendresse
Il savait les secrets de ton cœur maternel,
Refuge des pécheurs, c'est à toi qu'Il nous laisse
Quand Il quitte la Croix pour nous attendre au Ciel.

Bientôt je l'entendrai cette douce harmonie
Bientôt dans le beau Ciel, je vais aller te voir
Toi qui vins me sourire au matin de ma vie
Viens me sourire encor... Mère... voici le soir !...
Je ne crains plus l'éclat de ta gloire suprême
Avec toi j'ai souffert et je veux maintenant
Chanter sur tes genoux, Marie, pourquoi je t'aime
Et redire à jamais que je suis ton enfant !...

Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus

 

Handicap International

 
Urgence
Philippines
Typhon aux Philippines
POUR VENIR EN AIDE
AUX VICTIMES DU TYPHON
Faites un don
dès maintenant

Le Père François Laborde

Ce documentaire raconte une aventure humaine, spirituelle, hors du commun... Depuis son arrivée à Calcutta en 1965, ce prêtre français partage le quotidien des plus pauvres, dans les bidonvilles pestilentiels et dans les neuf foyers pour enfants handicapés qu´il a fondés sous le nom de Howrah South Point (HSP)..  C'est dans le bidonville de Pilkhâna qu´il va s´établir pendant onze ans. Aujourd´hui, le P. Laborde vit toujours à Ashaneer, « Maison de l´espérance », au sud de Calcutta, avec quelque 160 enfants trisomiques ou handicapés mentaux et une dizaine de salariés compétents et bienveillants. « J'étais venu en Inde pour évangéliser les pauvres mais ce sont les pauvres qui m'ont évangélisé », ironise-t-il.. Tous l´appellent "le monsieur Vincent" des petits handicapés de Calcutta, car il ne se contente pas de les recueillir, de les vêtir, de les nourrir, de les soigner. Il leur offre aussi une chance de renaître à une vie presque normale. Une coproduction Bo Travail !/KTO 2016 - Réalisé par Virginie Berda-Durée : 52 minutes

 

 

Quelque part

 

gerald-neveu-1.jpg

 

Il est à genoux

pour qu’on ne le voie pas

Il est à genoux

une étoile sur chaque plaie

Sa voix se confond enfin

avec le ciel

un pauvre petit ciel

de ce monde

Il est à genoux dans le monde

près d’une table de cuisine

Quand vient la nuit il passe outre

Gérald Neveu

 

La nourriture qui se garde

 

la-nourriture-qui-se-garde.jpg

 

Ne travaillez pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui se garde jusque dans la vie éternelle. 

St Jean 6,22-29

 

Il faut aimer

Il faut aimer au-dessus de ses moyens.  Jacques de Bourbon Busset

Je vois se construire un monde

 

Je vois se construire un monde

 

Je vois se construire un monde où ce n'est pas assez dire, hélas ! que l'homme n'y pourra vivre ; il y pourra vivre mais à la condition d'être de moins en moins homme...

Georges Bernanos

 

Observatoire des Inégalités