• Profession : Poète chez Poésie des Jours

Billets de mfressard

Être détaché de tout

Être détaché de tout est la première condition pour n'être indifférent à rien.  Gustave Thibon

Ne vous faites pas de souci pour demain

Ne vous faites pas de souci pour demain

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu  (Mt 6, 24-34)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :

« Nul ne peut servir deux maîtres : ou bien il haïra l'un et aimera l'autre, ou bien il s'attachera à l'un et méprisera l'autre.

Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l'Argent.

C'est pourquoi je vous dis : Ne vous souciez pas, pour votre vie, de ce que vous mangerez, ni, pour votre corps, de quoi vous le vêtirez.

La vie ne vaut-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que les vêtements ?

Regardez les oiseaux du ciel : ils ne font ni semailles ni moisson, ils n'amassent pas dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit.

Vous-mêmes, ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ?

Qui d'entre vous, en se faisant du souci, peut ajouter une coudée à la longueur de sa vie ? Et au sujet des vêtements, pourquoi se faire tant de souci ?

Observez comment poussent les lis des champs : ils ne travaillent pas, ils ne filent pas. Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n'était pas habillé comme l'un d'entre eux. Si Dieu donne un tel vêtement à l'herbe des champs, qui est là aujourd'hui, et qui demain sera jetée au feu, ne fera- t-il pas bien davantage pour vous, hommes de peu de foi ?

Ne vous faites donc pas tant de souci ; ne dites pas : “Qu'allons-nous manger ?” ou bien : “Qu'allons-nous boire ?” ou encore : “Avec quoi nous habiller ?”

Tout cela, les païens le recherchent. Mais votre Père céleste sait que vous en avez besoin.

Cherchez d'abord le royaume de Dieu et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît. 

Ne vous faites pas de souci pour demain : demain aura souci de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine. » 

 

https://hozana.org/

 

 

De l'autre côté de mes heures


             

  

max-jacob.jpgMax Jacob

 

 

 

Les années sont des villes dont on a fait le tour

les jours sont des palais dont les heures sont des tours

De l'autre côté de mes heures
quand, écartant les météores
et votre chevelure, ô vagues, soulevée


le Christ enchantera mon âme nouvelle-née
je tâtonnerai, ébloui à la porte de ton enceinte
Vierge Sainte 

 

Max Jacob

 

 

 

Marcel Van

 

Livre marcel van

 

Joachim Nguyen Tân Van (1928-1959), de son nom de religieux Frère Marcel, a laissé dans ses écrits un témoignage poignant sur l'époque tourmentée de la fin de l'Indochine française. Il nous conduit à l'espérance et au partage comme seul un pauvre peut le faire.

Né dans un village catholique du Nord du Vietnam, Van vécut ses derniers jours dans un camp de rééducation communiste, dont il avait tenté de s'échapper pour rapporter l'Eucharistie à ses compagnons de captivité.

Le désir de Dieu et de la sainteté oriente toute sa vie depuis l'enfance. Victime de mauvais traitements dans sa jeunesse, il comprit que sa mission serait de " transformer la souffrance en joie ".

Découvrant Thérèse de Lisieux à l'âge de quatorze ans, Van se mit à son école et apprit d'elle à se confier en toutes choses à l'amour infini du Père.

Il accepta de devenir comme elle un " apôtre caché de l'Amour ", entrant comme frère servant dans la Congrégation du Très Saint Rédempteur et offrant sa vie en union avec le Christ pour l'Eglise, la paix, les enfants et les pécheurs.

Ce livre donne un regard d'ensemble sur son parcours et sur les nombreux écrits recueillis par son directeur spirituel, le Père Antonio Boucher. Dieu nous appelle par Jésus à entrer dans le mystère de son " infinie pauvreté " pour que le monde croie et soit sauvé.

Le procès de béatification de Marcel Van a été ouvert en 1997.

 

 

Prends-les dans ton coeur

Les gens te pèsent ? Ne les porte pas sur tes épaules. Prends-les dans ton coeur.  Dom Helder Camara

C'est là que Dieu nous rencontre

 

 

Frere roger 2

 

 

En tout homme se trouve une part de solitude qu'aucune intimité humaine ne peut remplir.

C'est là que Dieu nous rencontre !   

Frère Roger de Taizé

 

 

Le message du Sacré-Coeur de Jésus à Paray-Le-Monial

Jésus a confié le message de son Coeur tout aimant et tout aimable à Marguerite Marie, une religieuse contemplative du couvent de la Visitation, qui a compté sur l’aide de son confesseur, le père Claude de La Colombière, pour répandre ce message dans le monde entier.