Créer un site internet

Blog

Celui qui a des oreilles, qu'il entende !

 

Les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père

Évangile de  Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 13, 24-43)

 En ce temps-là, Jésus proposa cette parabole à la foule : « Le royaume des Cieux est comparable à un homme qui a semé du bon grain dans son champ. Or, pendant que les gens dormaient, son ennemi survint ; il sema de l'ivraie au milieu du blé et s'en alla. Quand la tige poussa et produisit l'épi, alors l'ivraie apparut aussi. Les serviteurs du maître vinrent lui dire : ‘Seigneur, n'est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ ? D'où vient donc qu'il y a de l'ivraie ?' Il leur dit : ‘C'est un ennemi qui a fait cela.' Les serviteurs lui disent : ‘Veux-tu donc que nous allions l'enlever ?' Il répond : ‘Non, en enlevant l'ivraie, vous risquez d'arracher le blé en même temps. Laissez-les pousser ensemble jusqu'à la moisson ; et, au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Enlevez d'abord l'ivraie, liez-la en bottes pour la brûler ; quant au blé, ramassez-le pour le rentrer dans mon grenier.' » Il leur proposa une autre parabole : « Le royaume des Cieux est comparable à une graine de moutarde qu'un homme a prise et qu'il a semée dans son champ. C'est la plus petite de toutes les semences, mais, quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes potagères et devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel viennent et font leurs nids dans ses branches. » Il leur dit une autre parabole : « Le royaume des Cieux est comparable au levain qu'une femme a pris et qu'elle a enfoui dans trois mesures de farine, jusqu'à ce que toute la pâte ait levé. » Tout cela, Jésus le dit aux foules en paraboles, et il ne leur disait rien sans parabole, accomplissant ainsi la parole du prophète : J'ouvrirai la bouche pour des paraboles, je publierai ce qui fut caché depuis la fondation du monde . Alors, laissant les foules, il vint à la maison. Ses disciples s'approchèrent et lui dirent : « Explique-nous clairement la parabole de l'ivraie dans le champ. » Il leur répondit : « Celui qui sème le bon grain, c'est le Fils de l'homme ; le champ, c'est le monde ; le bon grain, ce sont les fils du Royaume ; l'ivraie, ce sont les fils du Mauvais. L'ennemi qui l'a semée, c'est le diable ; la moisson, c'est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. De même que l'on enlève l'ivraie pour la jeter au feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde. Le Fils de l'homme enverra ses anges, et ils enlèveront de son Royaume toutes les causes de chute et ceux qui font le mal ; ils les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Celui qui a des oreilles, qu'il entende ! » 

https://hozana.org/coin-priere

 

L'homme est une création du désir

L'homme est une création du désir, non pas une création du besoin. Gaston Bachelard

Le Royaume des Cieux est proche

 

Sur votre route, proclamez que le royaume des Cieux est tout proche0k

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 10, 1-7) 

En ce temps-là, Jésus appela ses douze disciples et leur donna le pouvoir d'expulser les esprits impurs et de guérir toute maladie et toute infirmité. Voici les noms des douze Apôtres : le premier, Simon, nommé Pierre ; André son frère ; Jacques, fils de Zébédée, et Jean son frère ; Philippe et Barthélemy ; Thomas et Matthieu le publicain ; Jacques, fils d'Alphée, et Thaddée ; Simon le Zélote et Judas l'Iscariote, celui-là même qui le livra. Ces douze, Jésus les envoya en mission avec les instructions suivantes : « Ne prenez pas le chemin qui mène vers les nations païennes et n'entrez dans aucune ville des Samaritains. Allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d'Israël. Sur votre route, proclamez que le royaume des Cieux est tout proche. » –

https://hozana.org/

 

 

L' Être Infini

 

 

je-voudrais-etre-un-pont-entre-cette-vie-et-l-autre.jpg

 

 

Que c'est étrange, quand on y pense, d'aimer l'Être Infini... d'appeler l'Être Infini " Notre Père"...

François Mauriac

 

 

Je vous procurerai le repos

 

Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 11, 25-30)

En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l'as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l'as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m'a été remis par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler.

Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. » 

https://hozana.org/

 

 

Observatoire des Inégalités

 

 


 
 

La lettre de l'Observatoire des inégalités - N° 186 - Juin 2020

 
  Analyses
Le partage des tâches domestiques et familiales ne progresse pas Questions clés
Les inégalités sont-elles dans nos têtes ?
Données
Où vous situez-vous sur l’échelle des salaires ?
Données
Les ménages immigrés sont moins bien logés
Données
De moins en moins de jeunes sans diplôme
Mesurer les inégalités
Comment mesure-t-on les revenus ?
Mesurer les inégalités
Quels sont les indicateurs de mesure des inégalités de revenus ?
Mesurer les inégalités
La mesure des inégalités : qu’est-ce qu’un « décile » ? À quoi ça sert ?
Mesurer les inégalités
Quelle est la meilleure manière de mesurer les inégalités de revenus : en pourcentage ou en euros ?

Solidarités International

 


 
 

Alternative text
 

 

Le Myanmar, comme chaque année, fait face à une sévère pénurie d’eau. La fin de la saison des moussons engendre un vrai défi d’approvisionnement d’eau dans les camps de déplacés de Pauktaw, dans l’État du Rakhine.

Ces longs mois de sécheresse sont de plus en plus précoces dans l’année. 22 000 personnes, dont 5 400 enfants à Pauktaw souffrent de cette situation et dépendent de notre aide.

SOLIDARITÉS INTERNATIONAL se bat pour leur garantir un accès à cette ressource vitale. Nos équipes ont installé des bassins afin de récolter l’eau des moussons, la stocker et la distribuer aux populations. Seulement cette année, avec l'arrivée prématurée des sécheresses, les bassins s’assèchent.

Aujourd’hui, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL ne parvient à distribuer que 7,5 litres d’eau par personne et par jour. Selon l'Organisation Mondiale de Santé, une personne doit avoir accès à 20 à 50 litres en moyenne par jour. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien.

 
Alternative text
 
 

Aidez-nous à apporter une aide aux populations les plus vulnérables au Myanmar.

Solidairement,

Les équipes de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL

 

Alternative text
 

 

 

 

×