La croix de bois

 

Img 20170226 151740

 

Les oiseaux regardaient le poète à genoux.

Ils voyaient dans la brume une croix ébauchée,

Puis un être, immobile et la tête penchée.

De l'homme au bois sacré quand les bras s'appuyaient,

Quand il joignait les mains, les oiseaux s'enfuyaient

Par les chemins, sur le coteau, dans la ravine,

Et l'homme, resté seul sous votre Croix divine,

O Christ, l'homme ulcéré, le pécheur, le passant,

Baignait son coeur malade aux flots de votre sang.

Paul Harel