L'ombre soeur

 

l-ombre-soeur.jpg

 

 

Entre à la nuit sans rivages

Si tu n'es toi qu'en passant

L'oubli rendra ton visage

Au coeur d'où rien n'est absent

 

Ton silence né d'une ombre

Qui l'accroît de tout le ciel

Eclôt l'amour où tu sombres

Aux bras d'un double éternel

 

Et t'annulant sous ses voiles

Pris à la nuit d'une fleur

Donne des yeux à l'étoile

Dont ton fantôme est le coeur

 

Joë Bousquet

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×