Il me faudra te quitter

 

ilarie-voronca-2-1.jpg

 

 

Il me faudra ici te quitter ombre, frère,

Je laisserai ces mots, ces chants inachevés.

Le souffle est là tout près qui mélange les terres

Et nos regards, nos mains et nos sommeils.

Je vais sans savoir où. Et toi, aussi, ombre, pareille

Au souvenir, oiseau qui dans l'air se dissout

Le soir est là tel un vaisseau qui appareille

Nous séparant de tout ce qu'une fois fut « nous ».

 

Ilarie Voronca

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×