Refus d'obéissance

 

Giono refus d obeissance

 

Un texte bouleversant dans lequel Jean Giono livre, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, un véritable plaidoyer pour la paix...

" Je ne peux pas oublier la guerre.  Je le voudrais. Je passe des fois deux jours ou trois sans y penser et brusquement, je la revois, je la sens, je l'entends, je la subis encore. Et j'ai peur. Ce soir est la fin d'un beau jour de Juillet. La plaine sous moi est devenue toute rousse. On va couper les blés.  L'air, le ciel, la terre sont immobiles et calmes...Vingt ans ont passé. Et depuis vingt ans, malgré la vie, les douleurs et les bonheurs, je ne me suis pas lavé de la guerre. L'horreur de ces quatre ans est toujours en moi. Je porte la marque. Tous les survivants portent la marque... " Jean Giono

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site