Gemma Galgani

 

 

Gemma galgani

 

" Gemma Galgani (1878-1903) est un véritable diamant de la "Fleur des saints", un personnage unique de l'Eglise. La vie de Gemma Galgani est un résumé de ce combat permanent, des tribulations de chaque âme. Simplement, chez elle, il fut porté au paroxysme. Ame prédestinée, Gemma accepta très tôt sa mission sans vraiment savoir de quoi il s'agissait. Dès la fin de son adolescence, elle voulut devenir religieuse passioniste. A l'âge de 20 ans, une paralysie des jambes -le mal de Pott- l'immobilisa. Comme si cela ne suffisait pas, elle fut ensuite terrassée par une tumeur au cerveau assortie d'une otite purulente. Sa vie spirituelle était déjà prodigieuse et, clouée au lit, elle entama une neuvaine au Sacré-Coeur de Jésus et à Marguerite-Marie Alacoque. Elle se rétablit inexplicablement de tous ses maux. A partir de ce jour, bien plus reconnaissante au Christ qu'aux médecins, Gemma observa régulièrement l'heure sainte (tous les jeudis soirs, de 23h à minuit), habitude qui l'emporta vers une dévotion constante du Christ. Et comme tous les stigmatisés, c'est un vendredi, en mars 1901, en priant devant son crucifix, qu'elle ressentit la flagellation sur sa chair. Sa mère adoptive la retrouva gisant au sol, le dos ensanglanté et strié de coups. Par la suite, Gemma Galgani allait revivre la Passion du Christ tous les jeudis à partir de 20 heures et ce jusqu'au vendredi 15 heures. De tous les stigmatisés, elle a été la seule à voir son Ange gardien en permanence. Pierre Jovanovic

"Parmi les grandes figures spirituelles ayant été particulièrement fascinées par Gemma Galgani, citons un martyr, Saint Maximilien Kolbe, et deux stigmatisés, Saint Pio de Pietrelcina et Marthe Robin. Gemma Galgani fut canonisée en 1940 par Pie XII; elle est fêtée le 16 mai." Philippe Plet

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site