"Très affaibli par des problèmes de santé depuis mi 2009, Jean s'en est allé à l'âge de 75 ans rejoindre les anges.

Ordonné prêtre de la paroisse St Paul en 1962, dès son retour de la guerre d'Algérie, il a toute sa vie durant tendu la main aux plus nécessiteux, aux "cabossés de la vie" comme il se plaisait à dire.

Modèle d'abnégation, de bonté, d'ouverture, homme de sagesse, cet homme venant des Terres Froides a construit à Grenoble mais également à travers des actions à destination d'autres publics (Hôpital au Pérou par exemple) un réseau de chaleur, d'entraide, un havre de paix, un îlot de vie.

Le pain, le gîte, "la remise en piste dans la vie pour les personnes en détresse", la dignité pour les plus démunis étaient son quotidien.

Ses distributions alimentaires à l’Eglise Saint Paul, ont secouru un nombre toujours croissant d'indigents.

Jean donnait espoir, énergie et perspectives à une large population en souffrance.

Son action ne s'arrêtait pas au simple don, il a également construit un cercle vertueux à travers ses fermes où les travailleurs produisaient des aliments revendus au profit de son association afin d'aider encore un peu plus.

Jean Fréchet nous manque déjà, même si avec lui, je partageais cette conviction de l’après…

En présentant mes condoléances les plus sincères à sa famille et à ses proches, je forme le vœu que beaucoup trouvent dans ce parcours d’exception, une source de courage et d’inspiration."  Par Stéphane Gemmani, le jeudi  17  mars  2011  http://gemmani.fr/post/2011/03/17/Reaction-a-la-disparition-de-Jean-Frechet